Pureté

Mon jardin enchanté.........Privilège d'une jardinière.........
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vous qui avez su trouver le bout du chemin qui mène à mon jardin....................Bienvenue dans mon univers......
Laissez moi vous dire que ma passion pour le jardin est éternelle, les fleurs font partie de ma vie et le temps s'arrête quand je suis auprès d'elles. Alors aujourd'hui, je vous ouvre ce livre et j'aimerais attirer votre regard sur cette diversité et inépuisable richesse de la terre. Recevez ces brassées de fleurs, ces images en partage et ne retenez que le meilleur qui sera réchauffer votre coeur.
J'espère que cette visite sera un réel bonheur pour vos pupilles et n'hésitez pas à y revenir régulièrement car un jardin change au gré du temps et de ses envies. Pour moi le jardin est un tableau, chaque coin est une scène où tout doit être en harmonie.

Ps : vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir mais celles-çi restent ma propriété.

dimanche 24 février 2013

Camélia

 Alors que d'infimes petits flocons de  neige tourbillonnent.....
Et que le ciel gris laisse la place au ciel bleu et que le soleil arrive......
Moi  je dis rouge.
Rouge comme le feu, rouge comme le sang, rouge comme  passion......
Mais aussi rouge comme les fruits, rouge comme ma fleur de camélia 
Vous pouvez retrouver sa fiche ICI , il a déjà eu droit à un article.


Ne me demandez pas comment il s'appelle, je ne sais pas c'est un camélia quoi. 
D'abord parce que je n'ai pas envie de l'affubler d'un nom de prince où de quelques autres personnages célèbres. Et puis parce que c'est vrai, je ne connais pas son nom exact car je l'ai acheté dans  un magasin discount à prix défiant toute concurrence et il portait simplement le nom de camélia. 


C'était mon jour de chance, j'en ai acheté un deuxième et comble de bonheur j'ai choisi un rouge et un blanc, enfin mon intuition a quand même été guidée par un ami qui m'avait dit que les blancs avaient souvent des feuilles plus petites. Aujourd'hui je vous parle du rouge car le blanc pour l'instant n'est qu'en bouton, certainement une variété qui fleurit plus tard.


C'est la star de mon jardin en ce moment et comme il est juste devant ma fenêtre croyez moi des louanges il en reçoit tous les jours et il a encore beaucoup de boutons. J'aime beaucoup cet arbuste, sa fleur me fait toujours penser à une rose, un avant goût des beaux jours pour pouvoir en admirer la beauté et les effluves.


Bientôt,  je vous donnerais des nouvelles de son copain le camélia blanc.

samedi 23 février 2013

Janvier au jardin

J'avais envie de faire une petite rétrospective des fleurs de mon jardin en janvier.

Depuis...... Certaines ont bien fleuries, je parle de mon héllébore bordeaux, elle est superbe!!!
Le bergénia lui aussi qui arbore sa jolie fleur rose. Le camélia a bien entamé sa floraison, j'ai aussi un camélia blanc mais il est beaucoup plus timide. Le corète a de jolis pompons jaunes et le jasmin a encore quelques fleurs que les bourdons viennent visiter dès qu'un petit rayon de soleil se présente. Je me demande bien d'où ils sortent ces bourdons avec cette pluie qui n'a cessé de tomber tout ce mois de janvier.
Ma clématite cyrrhosa a encore des fleurs aujourd'hui et  mon hortensia pétiolaris porte encore des dentelles.
Quant au cotoneaster, il n'a plus ses fruits rouges, avalés goulument, digérés par nos amis les oiseaux qui s'en délectent dès lors qu'il n'y a plus rien d'autre au jardin.


Janvier terminé, janvier le mois le plus long de l'année pour moi car nous sommes si pressé de voir le printemps arriver et cette pluie qui n'a cessé de tomber tout le mois, les rivières sont en crue mais cela fait des réserves dans nos nappes phréatiques et le jardin n'en sera que plus beau car  nous le savons tous les plantes adorent la pluie, les jardins anglais sont là pour nous le montrer.

A bientôt......

jeudi 21 février 2013

Des nouvelles de mon aloes

Des nouvelles de mon aloes.....
Les deux fleurs sont en plein épanouissement.
Je voyage, me voici à Madagascar, pays où l'on trouve cette magnifique plante succulente. 
Ah cela fait du bien un peu de chaleur car chez moi c'est plutôt frisquet


Les aloes poussent dans les savanes sèches et les déserts.
Dans les enluminures du moyen-âge il est le symbole du chagrin.


Le mot aloes vient de l'arabe et fait allusion à l'amertume de leur sève.
Elles est sensée écarter les mauvais esprits lorsqu'on la suspend au-devant des portes.
 Le suc est obtenu en incisant les feuilles, celui-çi est utilisé comme laxatif.


Chez moi, cette plante est dehors à la belle saison
Je la rentre dans  une pièce froide bien éclairée dès les premières gelées mais sans l'arroser. 
Et dès que je vois les premières fleurs monter, je la rentre dans la maison.


mercredi 20 février 2013

L'Ile de Madère

De mon voyage sur cette île il y a quelques années... 
Je vous ramène des  photos
Pour moi c'est l'île des passionnées de fleurs
Elle possède une flore luxuriante et diverse, d'un grand intérêt scientifique et touristique
Elle détient un nombre important d'espèces endémiques 


 Il est facile de trouver sur cette île des plantes de tous les continents 
qui s'adaptent bien au climat.
Une grande partie de ces  plantes cultivées provient d'Afrique du Sud comme le strelitzia, 
les agapanthes, les aloès et d'Amérique du Sud tels l'anthurium, 
les sabots de Vénus, le brugmansia.


Tout le long des avenues, des rues et des bordures de routes les fleurs abondent,
 le tulipier du Gabon, le jacaranda, le tipuano et les hortensias.


 Ces photos ne sont qu'un petit éventail 
de cette flore très luxuriante.
Et bien sûr je ne pouvais manquer les hibiscus
 pour lesquelles j'ai une passion immodérée 




Les hortensias sont très présents, vous en verrez partout 
et de toutes les couleurs, ici je vous représente le blanc bien sûr
 vous savez bien je ne vous le répèterais jamais assez 
le blanc est ma couleur préférée pour le fleurs 


 Ici c'est une scène que vous pouvez trouver 
      dans le jardin Sainte-Catherine.


 Le frangipanier "pluméria rubra", arbre pouvant atteindre 5 mètres de haut,
il porte de grandes fleurs de 5-8cm de diamètre aux diverses tonalités, 
il fleurit de juin à octobre 


 Le croton qui pour nous est une plante d'intérieur
Voyez comment il prospère  !!!


 La grenadille-banane "passiflora mollissima" est une plante grimpante
qui dépasse facilement 4 mètres et les fleurs peuvent mesurer 
jusqu'à 11cm de long, elle fleurit toute l'année. 
Le fruit est comestible et de forme allongé et jaune. 
C'est la passion banane


 La vipérine "echium nervosum" 
Que j'aime cette plante et là j'ai été gâté, il y en a partout
C'est  une plante endémique de l'île, elle fleurit de janvier à août


 Je vous montre une jolie fleur et sur laquelle je n'ai toujours
 pas su mettre un nom, c'est un arbre assez grand.



 Quelle belle surprise : "le strelitzia nicolai" oiseau du paradis géant
Une pure merveille, jamais je n'aurais cru qu'une telle couleur puisse exister
il est fascinant et fleurit presque toute l'année 


La protéa, jolie fleur exotique qui tient très bien en vase. 
Ce nom fut donné en 1771 par Carl von Linné. 
du Dieu grec Protée, qui pouvait changer de forme à volonté
 car à partir de la même fleur de base, 
ce genre montre une étonnante variation de formes 
et de couleurs suivant l'espèce. 



L' isoplexis sceptrum qui est un arbuste mesurant jusqu'à 4 mètres
Là encore c'est une espèce endémique de l'île 





Et voici l'agapanthe que vous pouvez rencontrer partout sur les sentiers, les routes.
C'est vraiment impressionnant et  incroyable.
Les agapanthes de mon jardin viennent de là-bas, bien sûr.
C'est un merveilleux souvenir et j'ai choisi une bleue et
je vous donne en mille une blanche.
Elle m'enchante à chaque floraison et me fait revivre mon voyage.
Et bien évidement, elles sont dans des pots que je rentre l'hiver.
Le climat de ma région ne me permettant pas de les planter en pleine terre.
Je pourrais essayer le long d'un mur au sud.
Mais je serais trop vexée si elles gelaient.


Mais aussi des broméliacées, des cactus géants, 
des bananiers .....




 Ici se  temine ma petite visite  par ce magnifique paon
d'une couleur là encore très étonnante

Vraiment si il y a un voyage à faire pour découvrir
une multitude d'espèces variées de plantes,
C'est bien sur l'île de Madère.



 J'espère vous avoir conquit et je vous souhaite 
Un beau  voyage au pays des fleurs.



lundi 18 février 2013

Mes petits soldats

Un lundi au soleil, quelle merveille.....
Et apparament le soleil sera là toute la semaine.
Pour mon plus grand bonheur.
Enfin le jardin prend des couleurs. 
Mes petits soldats s'affichent et montent la garde joyeusement.







jeudi 14 février 2013

Des nouvelles d'Aphrodite


Ce soir je vous donne des nouvelles d'Aphrodite.......
Vous savez ma jolie fleur d'amaryllis 
Que je vous ai montré la semaine dernière
Vous pouvez la retrouver.ICI


                                  Je disais donc Aphrodite était 
                                  La  Déesse grecque de la beauté et de la séduction.



                                                     


  

                                                   
                          Selon la légende Aphrodite était la plus belle.
                          Tous les dieux de l'Olympe la voulait pour épouse.





Aphrodite aurait eu une vie amoureuse mouvementée....
Vous m'en direz tant .....
Vous avez vu tous ces froufrous......


Elle se prend pour une danseuse.



Ce soir c'est cabaret, nous voilà au Moulin-Rouge.....
Et le célèbre can-can....
Après tout ce soir c'est la Saint-Valentin....
Un  p'tit spectacle dans la capitale....
C'est pas si mal..



Finit les sauts de jambe en l'air.............


Belle Aphrodite tu n'es et tu resteras 
Qu'une jolie amaryllis.....

Un tapis de crocus







  Petits soldats couleur lavande et citron qui honorent mon jardin.
Ils nous apportent  un heureux présage.
Celui de la fin  de l'hiver. 


Hier, il n'y avait encore que les pointes et 
cette après-midi le soleil les a tous réveillés 
pour mon plus grand plaisir.





Avec ce tapis vert, voyez comme ils sont fiers   !!!! 
Ils sont  la promesse du printemps
que nous attendons avec impatience. 
N'oubliez pas de planter ces petits bulbes à l'automne.

Mon héllébore

 Je suis aux anges, mon héllébore bordeaux commence à s'épanouir.
Je l'attends depuis deux ans,  mais quelle merveille !!!!!


 D'abord pour sa couleur et ce contraste avec ses étamines claires, je l'adore.
Je suis trop fière de l'avoir, elle se surpasse cette année, quel plaisir.


Je ne résiste  pas à vous la montrer sous toutes ses coutures.
Elle fait la une de mon journal et de mon jardin  en ce mois de février


Il y a quelques jours je vous disais 
Qu'il fallait plier les genoux pour l'admirer...
Et bien aujour'hui elle relève la tête.......


J'espère qu'elle va fleurir encore longtemps, 
Mes pupilles en sont toutes dilatées.


mardi 12 février 2013

L'origine des jardins

 Pose lecture, aujourd'hui j'ai envie de vous parler  de 
"Tous les jardins du monde de Gabrielle Van Zuylen".

C'est un tout petit livre format de poche avec des pages laquées et bourré de photos, de croquis et très complet. L'auteur nous parle des jardins du monde avec simplicité et brièveté. Elle note que l'art des jardins est lié aux cultures et aux sociétés qui l'imaginent.
Chroniqueuse mais aussi jardinière, elle nous invite à entrer dans les plus beaux jardins de  notre civilisation.


Au commencement, la tradition se situe en Mésopotamie lorsqu'un  pommier y poussait sans irrigation. L'éden était un lieu de paix et de  plaisirs, de fécondité et de fragrances, enchanté par la musique et les rires. Les rois de Mésopotamie entretiennent des jardins royaux où se déroulent banquets et cérémonies. Et les jardins les  plus célèbres de l'Antiquité furent ceux de Babylone, ils furent aménagés par le roi Nabuchodonosor II pour son épouse qui avait le mal du pays dont elle regrettait les montagnes et les collines boisées. Que ne fait-on pas pour l'amour de sa dulcinée.
En passant par l'Egypte qui nous a laissé les plus anciens témoignages picturaux et la Grèce avec son sol rocailleux et montagneux, son climat chaud et sec.
De l'influence de la Perse et de l'Islam avec le parc de Cyrus.
Du moyen-âge avec ses jardins médiévaux représentés dans les peintures flamandes.


Et  nous voici à la renaissance. Le jardin était un lieu parfait pour l'enseignement et la poésie pour Pétrarque. 
L'auteur nous parle aussi de la villa Médicis à Castello près de Florence, qui est décrit comme le jardin le plus magnifique d'Europe, en passant par Rome. La villa Madama, la villa d'Este et beaucoup d'autres.



Nous voici à la  France du XVIIème siècle qui  a amené une véritable révolution dans la conception des jardins. Le triomphe de la rigueur : le jardin "à la française", le mariage de l'art des jardins et de l'architecture.
Versailles qui reste le témoin de la splendeur rigoureuse.


Le XVIIIème siècle qui est marquée par un retour au paysage arcadien des Grecs, au paysage romain et la mythologie, éclairé par la lumière de la philosophie et de la peinture. Et c'est en Angleterre que naît le style qui redécouvre la nature à travers de la peinture : "le jardin paysager". C'est William Kent qui commene à "planter des tableaux".




 La révolution industrielle sonne le glas, place à la diversité des styles dans le XIXème siècle, riche de plantes nouvelles et de  progrès techniques.
La démocratisation de la société met le plaisir du jardinage à la  portée de tous en cette fin du XXème siècle concernée par l'écologie et par la sauvegarde du patrimoine naturel.

Place au modernisme, aux jardins vendus par correspondance et les plantes exotiques. La généralisations des  parcs municipaux mis à la disposition de tous et non plus à quelques privilégiés







Gertrude Jeckyll et Edwin Lutyens.
Quand j'étais jeune, je voulais devenir peintre, mais à mon grand regret, j'ai dû abandonner cet espoir à cause d'une myopie extrême et sévère disait Gertrude Jeckyll. Alors sa consolation est venue à travers sa collaboration et son amitié avec un architecte nommé Edwin Lutyens. Il a dessiné sa maison où il a crée des jardins à thèmes pour les quatre saisons. Et Gertrude s'est mise à  jardiner.

Et le dernier grand jardinier du siècle l'anglais Russell Page (1906-1985) est le plus grand architecte paysagiste de la seconde moitié du XXème siècle. C'était un grand horticulteur





Quand je suis au jardin, j'oublie que je suis "artiste ou architecte", je jardine, j'arrache, je pioche, je bine, je transplante, je me repose, j'arrose, j'admire le résultat contente et je sais que mon jardin va encore changer, car un jardin vit avec les envies et les humeurs de l'instant du jardinier. 
J'aime bien ce petit livre que l'on peut emporter partout et qui nous montre qu'inconsciement on s'imprègne des anciennes civilisations. J'aime aussi le jardin car c'est une poursuite sans cesse en évolution et  jamais statique.


L'art des jardins  nous vient de bien loin et continuera son chemin, 
il est lié aux cultures et aux sociétés qui l'imaginent.